Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Transmission, symptômes et dépistage des hépatites A, B et C

Qu’est-ce qu’une hépatite A, B ou C ?

Les hépatites A, B et C sont des inflammations du foie causées par un virus. Dans la plupart des cas, aucun traitement n’est nécessaire. Selon le type de virus, l’hépatite guérit habituellement d’elle-même au bout de deux à six mois après l’infection. L’organisme produit alors des anticorps contre le virus qui, bien souvent, protégeront l’individu toute sa vie. Ce n’est toutefois pas le cas pour l’hépatite C, dont la guérison ne protège pas contre une nouvelle infection.

Certaines personnes atteintes d’hépatite B ou C deviennent porteuses chroniques du virus. Ces hépatites peuvent évoluer vers des maladies chroniques du foie telles que la cirrhose ou le cancer.

Comment se transmettent les hépatites A, B et C ?

Hépatite A

Le virus de l’hépatite A est présent dans les selles des individus infectés. Celles-ci peuvent se retrouver accidentellement dans l’eau, dans les aliments ou sur diverses surfaces. Le virus se transmet en :

  • consommant de l’eau ou des aliments contaminés;
  • touchant à des objets contaminés;
  • initiant un contact entre la bouche et l’anus;
  • partageant des jouets sexuels;
  • préparant ou consommant des drogues dans des conditions non hygiéniques.

Hépatite B

L’hépatite B se transmet principalement par :

  • les relations sexuelles non protégées (orales, vaginales ou anales);
  • le sang (sang contaminé, plaies ouvertes, partage d’aiguilles servant à l’injection de drogues);
  • d’autres liquides corporels (larmes, salive et lait maternel).

La mère peut transmettre le virus à son fœtus pendant la grossesse et l’accouchement.

Hépatite C

Le principal moyen de transmission de l’hépatite C est le sang. Elle se transmet par :

  • le partage de matériel d’injection de drogues ou de stéroïdes;
  • la transfusion de sang, de produits sanguins ou d’immunoglobulines (avant 1992);
  • lors de séances de tatouage, de perçage ou d’acupuncture avec de l’équipement non stérile;
  • le partage de rasoirs, de brosses à dents, de coupe-ongles, etc.

Ce virus peut aussi se contracter lors de relations sexuelles avec une personne atteinte. La mère peut transmettre le virus à son bébé pendant l’accouchement.

Quels sont les symptômes des hépatites A, B et C ?

  • Fatigue
  • Douleurs à l'abdomen
  • Fièvre
  • Urine foncée et selles pâles
  • Diarrhée
  • Perte d’appétit, nausées ou vomissements
  • Jaunisse

Comment diagnostique-t-on une hépatite A, B ou C ?

Le diagnostic de l’hépatite A, B ou C active repose essentiellement sur les antécédents, les symptômes, les tests de laboratoire indiquant une atteinte du foie ainsi que les bilans sanguins positifs pour l’un des antigènes associés au virus (hépatite B) ou les anticorps produits par l’organisme contre l’un des trois virus. En dehors des atteintes aiguës, la recherche d’anticorps est particulièrement utile pour savoir si un individu est immunisé ou non contre l’hépatite A ou B. Dans les cas d’hépatite B ou C chronique, la mesure de la quantité totale d’acide nucléique (ADN) viral dans le sang permet d’évaluer la charge virale affectant l’organisme.

Comment traite-t-on l’hépatite ?

La plupart des hépatites A guérissent spontanément en moins de 2 mois; moins de 1 % des cas se soldent par une atteinte grave du foie. Aucun traitement supplémentaire n’est requis, sauf dans des cas plus sérieux, où des traitements administrés à des fins de soutien et de confort peuvent s’avérer nécessaires, comme le remplacement des fluides perdus lors de vomissements ou diarrhées importantes. En plus du repos, il est conseillé de bien s’alimenter et de limiter sa consommation de produits potentiellement toxiques pour le foie comme l’alcool et certains médicaments. Une fois l’infection guérie, l’organisme produit des anticorps qui procurent une immunité à vie contre le virus. La vaccination constitue par ailleurs une excellente mesure de prévention, en particulier chez les jeunes enfants et les voyageurs.

Les cas d’hépatite B sont généralement plus symptomatiques que les cas d’hépatite A. Plutôt rares, les atteintes aiguës du foie surviennent dans seulement 1 % des cas, mais leur évolution vers le stade chronique est plus fréquente et peut toucher environ 5 % des cas. Certains groupes sont particulièrement à risque de complications, à savoir les personnes qui ont un système immunitaire faible, qui ont contracté le virus de l’hépatite C ou qui sont atteintes du SIDA. L’organisme produit des anticorps qui éliminent le virus de l’hépatite B au bout d’environ 6 mois et qui, dans environ 95 % des cas, offrent une protection à vie contre toute nouvelle infection.

Dans les cas bénins, l’administration d’un traitement de soutien et de confort suffit généralement. Des médicaments antiviraux sont toutefois indiqués dans les cas aigus comme une atteinte de la coagulation sanguine, une jaunisse persistante, etc. En présence d’hépatite chronique, on ajoute l’interféron à la liste des agents antiviraux prescrits pour limiter les atteintes au foie.

La production d’anticorps contre le virus de l’hépatite C permet généralement d’éliminer le virus en moins de 6 mois. Contrairement à l’hépatite A ou B, ces anticorps ne protègent pas la personne contre une nouvelle infection. De plus, l’hépatite C a beaucoup plus tendance que l’hépatite A ou B à évoluer vers une atteinte chronique pouvant provoquer de graves complications comme la cirrhose et le cancer du foie. Certains cas ne peuvent être traités que par une greffe du foie. Des traitements à plus long terme à base d’interféron et autres agents antiviraux sont au cœur du traitement de l’hépatite C.

Le saviez-vous ?
Le nombre de cas d’hépatite B s’est stabilisé depuis quelques années au Québec. Cela montre à quel point la vaccination est importante, surtout celle des personnes à risque.

Pour en savoir plus
Si vous avez des questions ou désirez obtenir plus d’information, n’hésitez pas à communiquer avec le service à la clientèle de Biron au 1 833 590-2712.