Skip to contentSkip to navigation

La calprotectine, un marqueur pour les maladies inflammatoires de l’intestin

Équipe Biron
Équipe Biron
info@biron.com

Lorsque des douleurs au ventre inexpliquées et persistantes apparaissent, l’un des premiers réflexes est de penser au syndrome du côlon irritable (SCI). Il s’agit en effet de l’affection des intestins la plus courante, puisqu’elle touche de 10 à 20% de la population. Il existe cependant de nombreuses autres maladies, notamment inflammatoires, liées aux intestins.

Comment les repérer? Lors d’une analyse de selles, la calprotectine est un marqueur très efficace qui aide à éliminer la piste du SCI. D’autres symptômes aident également à éliminer la possibilité d’un SCI.

L’inflammation, un facteur distinctif

Le SCI se distingue des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) par l’absence d’inflammation dans le tube digestif.

L’inflammation est un mécanisme de défense normal de l’organisme contre toutes sortes d’agressions : présence de corps étrangers (comme des infections virales, bactériennes ou parasitaires), blessures ou brûlures. Dans le cas des maladies dites auto-immunes, le système de défense se dérègle et s’attaque à des constituants normaux de l’organisme. La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse sont ainsi vraisemblablement causées par une réponse immunitaire inappropriée aux bactéries normalement présentes dans le tube digestif.

Le rôle des globules blancs

La réaction inflammatoire implique la mobilisation des globules blancs autour du site d’agression. Ce phénomène est parfois même visible à l’œil nu, sous forme de pus autour d’un corps étranger comme une écharde. Le liquide blanchâtre contient, entre autres, un très grand nombre de globules blancs aussi appelés neutrophiles.

Dans le cas d’une réaction inflammatoire du tube digestif, les neutrophiles envahissent la portion atteinte de la muqueuse intestinale. Ces globules blancs, ainsi que l’ampleur des dégâts qu’ils causent, sont visibles à l’examen d’une biopsie de la paroi intestinale que l’on obtient généralement lors d’une coloscopie.

Lorsque les neutrophiles sont présents sur le site d’inflammation, ils relâchent toute une série de marqueurs spécifiques, dont une protéine appelée  calprotectine. Ces marqueurs peuvent aussi se retrouver dans le sang, où ils indiquent la présence d’un processus inflammatoire, mais sans révéler l’organe atteint. 

Un test qui facilite le diagnostic

Pour les maladies inflammatoires de l’intestin, on peut déceler la présence de calprotectine directement dans un échantillon de selles. La présence de quantités importantes de calprotectine dans les selles indique à coup sûr que des neutrophiles (et donc de l’inflammation) se trouvent dans la paroi de l’intestin. 

Dans ces cas-là, le médecin prescrit des tests supplémentaires (coloscopie, etc.) pour préciser la cause et la nature de cette inflammation, et ainsi éliminer la piste du SCI. En l’absence de calprotectine, et donc d’inflammation, et en tenant compte d’autres critères, on peut envisager un syndrome du côlon irritable et adapter le suivi médical en conséquence.

Des symptômes incompatibles avec un SCI

Certains symptômes aident également à éliminer la possibilité d’un SCI et d’orienter les recherches vers d’autres maladies ou traumatismes des intestins.

  • Début des symptômes après 50 ans (il s’agit alors rarement d’un SCI)
  • Symptômes graves ou s’aggravant progressivement
  • Perte de poids inexpliquée
  • Diarrhées nocturnes
  • Antécédents familiaux de maladies gastro-intestinales (cancer du côlon, maladie cœliaque et maladies inflammatoires de l’intestin)
  • Saignements rectaux ou méléna (selles noires)
  • Déficit en fer inexpliqué

Pour du soutien professionnel, nous sommes là.

Nous offrons des services qui peuvent aider votre médecin à diagnostiquer des troubles liés au côlon irritable et les problèmes de santé qui y sont associés et à déterminer le traitement approprié.

Vous avez une ordonnance médicale en main pour un de ces tests? Prenez rendez-vous en ligne ou joignez le service à la clientèle de Biron Groupe Santé au 1 833 590-2712.

Équipe Biron
Équipe Biron
info@biron.com