Skip to contentSkip to navigation

Pourquoi a-t-on les pieds froids?

Les températures hivernales ramènent inévitablement la désagréable sensation de froid aux pieds. Cependant, pour certains, le refroidissement des pieds se produit tout au long de l’année, indépendamment de la température extérieure.

Pour comprendre ce qui cause les pieds froids, il faut considérer les trois principaux éléments qui permettent de réguler la température des pieds.

  1. La production de chaleur
  2. La distribution de la chaleur
  3. Les pertes de chaleur

La production de chaleur

C’est notre métabolisme, soit l’ensemble des réactions chimiques qui se produisent dans nos cellules, qui génère la chaleur nécessaire au maintien de nos fonctions vitales, quelle que soit la température ambiante. Généralement, cette production est bien contrôlée et nous arrivons à maintenir une température corporelle d’environ 37 °C (98,2 °F) tout au long de l’année. La masse imposante de nos muscles est la principale source de production de chaleur, ce qui explique pourquoi un peu d’activité physique est une bonne façon de se réchauffer. Le frisson, une réaction musculaire involontaire du corps, notamment au froid, permet lui aussi de produire de la chaleur.

Plusieurs molécules participent à la production de chaleur par les cellules, en particulier les hormones thyroïdiennes. Ainsi, les individus qui souffrent d’un ralentissement de leur glande thyroïde (hypothyroïdie) se plaignent régulièrement d’avoir froid (et d’avoir les pieds froids) alors que c’est le contraire chez les individus hyperthyroïdiens.

La distribution de la chaleur

La chaleur produite par les réactions chimiques, notamment dans les muscles, est ensuite distribuée dans tous les recoins de l’organisme par notre système sanguin. On ne sera donc pas surpris que les pieds soient les premiers à devenir froids puisque ce sont les tissus situés le plus loin du cœur. Plusieurs facteurs peuvent nuire à la distribution de chaleur.

Le stress

Si c’est la circulation sanguine qui redistribue la chaleur, le stress peut être en partie responsable des pieds froids. Dans des situations de stress – on pense généralement à un danger ou à un grave problème, mais le refroidissement de la température cause également un stress –, le corps réagit en produisant de l’adrénaline. Cette hormone de la famille des catécholamines, appelée « hormone de stress », entraîne notamment une diminution du calibre des vaisseaux sanguins (vasoconstriction) situés à la périphérie afin de permettre au sang (et à la chaleur) de se diriger vers les organes importants, comme le cerveau et le cœur. Les pieds reçoivent donc moins de sang (et de chaleur) et refroidissent.

La caféine

À noter que la caféine stimule elle aussi la production d’adrénaline. Une consommation importante de café ou de boissons énergisantes qui contiennent beaucoup de caféine peut donc causer une vasoconstriction périphérique et provoquer le refroidissement des pieds.

Les problèmes de circulation

Dernier facteur, mais non le moindre, une mauvaise circulation sanguine, causée notamment par un mauvais fonctionnement du cœur ou une obstruction des vaisseaux sanguins dans les jambes (athérosclérose/sténoses), peut limiter l’apport sanguin dans les pieds et entraîner des sensations de froid aux extrémités.

Le phénomène de Raynaud ou maladie de Raynaud est un autre trouble de la circulation sanguine qui affecte les extrémités, le plus souvent les doigts, mais parfois les orteils, les oreilles ou le nez. Les parties touchées deviennent froides, parfois blanches et insensibles, en raison de spasmes qui réduisent temporairement la circulation du sang dans les petits vaisseaux sanguins (artérioles) qui irriguent les extrémités. Le phénomène de Raynaud accompagne souvent une autre pathologie : sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé, athérosclérose, etc. Cette hypersensibilité des extrémités peut se produire tout au long de l’année, mais elle est aggravée par le froid.

Les pertes de chaleur

Comme une maison mal isolée, des pieds mal protégés contre le froid vont évidemment refroidir et causer de l’inconfort. D’abord, de bonnes chaussures ou bottes limitent les pertes de chaleur. Elles ne devraient pas non plus être trop serrées pour éviter de couper la circulation sanguine.

Ensuite, il faut faire attention aux chaussettes : comme l’eau est un excellent conducteur de chaleur (et de froid), des chaussettes humides favorisent le refroidissement des pieds. Il est donc important qu’elles évacuent l’humidité produite par le pied. Les personnes qui transpirent beaucoup devraient se tourner vers les tissus plus respirants, comme le coton, la laine, le Gore-Tex ou d’autres fibres techniques.

Enfin, on peut se rappeler le bon vieux conseil de nos mères : pour ne pas avoir froid aux pieds, mieux vaut se couvrir la tête! En effet, même si elle ne représente que 10 % à peine de la surface corporelle, la tête est responsable de 40 % des pertes de chaleur!