Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Vos questions — 4 minutes

Trois raisons pour lesquelles on doit jeûner avant un test de laboratoire

Raymond Lepage, Ph. D., Docteur en biochimie
Raymond Lepage, Ph. D., Docteur en biochimie
Vulgarisateur scientifique

En plus de modifier le taux de certaines substances, les échantillons sanguins prélevés chez l’individu non à jeun ont longtemps brouillé les résultats de plusieurs techniques de laboratoire.

L’introduction de nouveaux tests et l’amélioration continue des techniques d’analyse viennent changer la donne : les situations où le jeûne est incontournable sont désormais rares! De nos jours, les conditions à respecter sont précisées pour chaque test de laboratoire et indiquent ceux qui exigent un jeûne et la durée de ce dernier.

Tests modifiés par la prise d’aliments

Les principaux résultats de tests qui sont altérés par la prise d’aliments sont le glucose sanguin (glycémie), utilisé pour le dépistage du diabète, et les triglycérides inclus dans le bilan lipidique, utilisé pour mesurer le taux de mauvais cholestérol (cholestérol LDL). Selon l’approche utilisée par le laboratoire, il est souvent possible d’éviter le jeûne dans ces deux situations.

Valeurs de référence établies sur des patients à jeun

Certains tests plus rares (par exemple, l’insuline et l’hormone de croissance) se basent sur des valeurs de référence (aussi appelées « valeurs normales ») qui ont été établies chez des individus à jeun. Pour pouvoir interpréter les résultats de ces tests, il est donc important de reproduire les mêmes conditions de jeûne que chez les sujets de référence.

Sang trouble

Certaines techniques de dosage sont sensibles à la présence de produits en excès dans la partie liquide du sang appelée « sérum ». Dans certaines conditions, il arrive que le sérum ressemble à du lait ou à de la crème. Il faut alors reprendre le prélèvement sur un sujet strictement à jeun depuis parfois plus de 12 heures.

Une chose est certaine : il est important de toujours suivre les consignes du centre de prélèvements, puisque le résultat de l’analyse sera interprété comme ayant été obtenu dans les conditions spécifiées. Il est surtout important de mentionner si vous dérogez à l’une de ces conditions afin que l’information accompagne le résultat.

À lire aussi : Les tests pour lesquels certaines consignes sur le jeûne ne sont plus justifiées.