Skip to contentSkip to navigation

Mythes et réalités au sujet de la grippe

Si vous avez déjà eu la grippe, vous savez à quel point elle peut affecter votre bien-être. C’est une infection virale très contagieuse qui peut parfois avoir des conséquences graves pour les enfants ou les personnes plus âgées, et pour certaines personnes plus à risque. C’est aussi une maladie entourée de fausses croyances qui peuvent nuire à votre capacité de la prévenir et de bien la soigner.

Voici 10 mythes communs au sujet de la grippe :

La grippe n’est pas une maladie dangereuse.

Réalité

À première vue, la grippe peut sembler banale, mais elle s’accompagne de symptômes qui peuvent durer de 5 à 10 jours (fièvre, toux, douleurs musculaires). Elle peut avoir des conséquences graves, surtout pour les personnes âgées de plus de 65 ans, les nouveau-nés, les enfants et les personnes à risque.

La grippe se classe parmi les 10 principales causes de mortalité au Canada, et elle est responsable de 12 200 séjours hospitaliers et de 3 500 décès chaque année.

Le vaccin contre la grippe peut me donner la grippe.

Réalité

Le vaccin antigrippal est composé de particules virales inactivées et ne peut pas vous donner la grippe.

Le vaccin antigrippal provoque des réactions et des effets secondaires graves.

Réalité

Le vaccin antigrippal est très sécuritaire et la majorité des gens qui se font vacciner n’éprouvent aucun effet secondaire. Vous pouvez ressentir une légère douleur au site d’injection, ou de la fièvre et des douleurs musculaires de 6 à 12 heures après le vaccin, mais ces dernières disparaissent dans 24 à 48 heures.

Comme pour tout vaccin ou produit pharmaceutique, il est possible, mais peu probable qu’une allergie ou une réaction grave se manifeste. Si vous éprouvez des symptômes graves (haute fièvre, vomissements, troubles respiratoires) pendant plus de 48 heures, consultez votre médecin.

Les personnes en santé n’ont pas besoin d’être vaccinées.

Réalité

Être en santé ne vous immunise pas contre la grippe. Au fait, chaque année, 10 à 20 % des adultes sont infectés par le virus de l’influenza. Toutefois, si vous êtes en santé, vous êtes moins à risque de souffrir de complications graves causées par la grippe.

Si je suis exposé à des températures froides, je peux contracter la grippe.

Réalité

C’est un mythe classique! La seule façon de contracter la grippe est d’être exposé au virus. La grippe est associée au froid parce qu’elle coïncide avec les mois d’hiver, mais le froid n’a aucune influence sur votre risque d’avoir la grippe.

Je n’ai pas besoin d’être vacciné contre la grippe chaque année.

Réalité

Le virus de l’influenza change constamment et ses mutations sont observées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui ajuste la composition du vaccin antigrippal chaque année. Vous devez donc vous faire vacciner tous les ans pour vous protéger contre les nouvelles formes du virus.

Le vaccin antigrippal affaiblit le système immunitaire.

Réalité

Le vaccin renforce votre système immunitaire en le stimulant pour vous aider à lutter contre le virus de la grippe quand vous y êtes exposé. En vous faisant vacciner chaque année, vous êtes mieux protégé.

Le vaccin antigrippal vous protège contre les virus ou les bactéries responsables du rhume ou de la grippe intestinale.

Réalité

Le virus de la grippe est très différent de celui du rhume ou des maladies gastriques (la « grippe intestinale »). Il aide à vous protéger contre les virus responsables de la grippe, mais il ne vous protège pas contre les virus ou les bactéries responsables du rhume ou des maladies gastro-intestinales.

Je suis enceinte, donc je ne peux pas être vaccinée contre la grippe.

Réalité

Le vaccin antigrippal est sécuritaire pendant votre grossesse, et les lignes directrices canadiennes actuelles recommandent le vaccin antigrippal à toutes les femmes enceintes.

De plus, les bébés de moins de 6 mois (en particulier les nouveau-nés) sont plus vulnérables aux complications de la grippe et ne peuvent être vaccinés parce que leur système immunitaire n’est pas encore prêt. La vaccination de leurs proches, notamment leur mère, peut contribuer à les protéger et à réduire leur risque d’infection.

J’allaite, donc je dois éviter le vaccin antigrippal.

Réalité

Vous pouvez allaiter votre bébé en toute sécurité après avoir reçu le vaccin antigrippal.

Si vous avez des questions ou désirez obtenir plus d’information, n’hésitez pas à contacter le service à la clientèle de Biron Groupe Santé au 1 800 463-7674.

Explorez la collection des Mythes aux faits chez Biron.