Skip to contentSkip to navigation
Veuillez noter qu’une maintenance de nos systèmes est en cours, ce qui affecte la disponibilité de certaines applications. La situation devrait être rétablie sous peu.
Veuillez noter qu’une maintenance de nos systèmes est en cours, ce qui affecte la disponibilité de certaines applications. La situation devrait être rétablie sous peu.

L’exposition au soleil l’hiver est suffisante pour maintenir un bon niveau de vitamine D

FAIT : C’est faux! Vu les rigueurs de leur climat, les Québécoises et Québécois sont à risque de souffrir d’une déficience en vitamine D d’octobre à avril, soit plus de la moitié de l’année!  

Pendant cette période, la lumière du soleil est totalement inefficace pour synthétiser la vitamine D (alors que l’été, même une brève exposition peut augmenter de façon significative les réserves corporelles de cette vitamine).

En période hivernale, votre médecin peut demander un dosage de vitamine D (prélèvement sanguin) et constater une déficience; pour y pallier, consommer des aliments riches en vitamine D (comme le saumon, la morue ou d’autres poissons gras) peut s’avérer utile, mais la supplémentation demeure la meilleure façon d’atteindre des niveaux suffisants.

Demandez conseil à votre médecin : il vous guidera et vous recommandera la bonne dose.

Si vous avez des questions ou désirez obtenir plus d’information, n’hésitez pas à contacter le service à la clientèle de Biron Groupe Santé au 1 800 463-7674.

Explorez la collection des Mythes aux faits chez Biron.