Skip to contentSkip to navigation

La présence de drogue dans l’urine est synonyme d’habitude de consommation.

FAIT : Dans les faits, il est pratiquement impossible de lier une concentration de drogue détectée dans l’urine aux habitudes de consommation de la personne testée. Trop de facteurs entrent en jeu lors de l’interprétation d’un résultat d’analyse toxicologique, comme le métabolisme de la personne ayant consommé (qui peut grandement influencer la quantité de drogue retrouvée dans l’urine après un laps de temps déterminé), ainsi que le délai entre la consommation et le début du processus de détection.

De plus, il est tout aussi faux de croire qu’un peut lier la concentration de drogue urinaire à l’état de la personne lors du prélèvement, car la fenêtre de détection de toutes les drogues mesurées dans l’urine dépasse leur fenêtre d’intoxication; une personne peut ainsi être testée positivement, mais sans être intoxiquée. On ne peut donc pas déterminer son état psychologique à l’aide de ce test.

Si vous avez des questions ou désirez obtenir plus d’information, n’hésitez pas à contacter le service à la clientèle de Biron Groupe Santé au 1 800 463-7674.

Explorez la collection des Mythes aux faits chez Biron.