Skip to contentSkip to navigation

Productivité et rendement

    Saviez-vous que 51 % des maladies et des invalidités sont attribuables à de mauvaises habitudes de vie1?

    Les économies liées au maintien d’un employé à faible risque sont 2 à 3 fois plus importantes que les économies réalisées en améliorant la santé d’un employé à risque plus élevé2. Malheureusement, en l'absence d’intervention, chaque année, 2 à 4 % des individus à faible risque migreront vers un risque plus élevé. Cette augmentation a un impact direct sur les coûts de productivité et d’absentéisme.

    Les budgets sont souvent serrés et nous tentons par tous les moyens de couper dans les dépenses, mais quels sont les coûts cachés inhérents à ne pas investir dans la santé de ses employés?

    Biron offre une multitude de services pour les entreprises. Venez les découvrir.

    Productivité en entreprise : quelques faits à noter

    • La fatigue, l’insomnie et la dépression sont les facteurs qui ont le plus d’impact sur le rendement de vos employés.
    • Quatre facteurs liés au mode de vie – l’obésité, l’inactivité physique, l’alimentation déficiente et l’abus de substances (tabac, alcool) – augmentent de 50 % le taux d’absentéisme.
    • Les coûts liés à la perte de productivité imputable aux employés qui souffrent d’un problème chronique de santé, qu’il soit physique ou mental, sont presque 400 % plus élevés que les frais médicaux occasionnés par le traitement de la maladie elle-même.
    • Un sondage, réalisé en décembre 2014 par l’entreprise en gestion du risque Morneau Shepell auprès de 442 professionnels en ressources humaines canadiens, révèle que 43 % des répondants ont cité l'engagement des employés comme étant le principal défi à un rendement plus élevé, et environ un employé sur cinq (soit 22 %) a cité le leadership.
    Références

    1. Watson Wyatt, Au travail ! Watson Wyatt, 2000.
    2. Watson Wyatt, Au travail ! Watson Wyatt, 2000.