Skip to contentSkip to navigation
Acide vanilmandélique

VMA

Ces tests sont utilisés pour vérifier si une hypersécrétion de catécholamines serait responsable de crises d’hypertension.

L’épinéphrine (adrénaline), la norépinéphrine (noradrénaline) et la dopamine sont trois catécholamines impliquées dans la transmission nerveuse et la réponse au stress. Les parties centrales des deux glandes surrénales (médullosurrénale) et certaines cellules nerveuses sont responsables de la production d’épinéphrine et de norépinéphrine, les deux catécholamines les plus importantes. Une tumeur rare des glandes médullosurrénales, le phéochromocytome, peut être responsable de la sécrétion de quantités très élevées de catécholamines. Cette hypersécrétion est variable dans le temps et s’accompagne de poussées d’hypertension soudaines et sévères. Comme ces poussées d’hypertension sont variables dans le temps, il est parfois difficile de confirmer le diagnostic avec une prise de sang. La mesure des catécholamines et de leurs dérivés inactifs (métanéphrine, normétanéphrine et VMA) (acide vanilmandélique, VMA) sur une plus grande période de temps (urines de 24 heures) augmente la probabilité de détecter ces hypersécrétions de catécholamines.

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C