Skip to contentSkip to navigation
Mycoses superficielles – Examen Direct

Mycoses superficielles – Culture

Les mycoses superficielles sont des infections de la peau causées par des champignons et des levures. La présence de la majorité de ces champignons et levures est normale sur la peau. C’est leur prolifération excessive qui peut entraîner des lésions, le plus souvent bénignes, mais qui peuvent affecter la qualité de vie (démangeaisons, odeurs, apparence, etc.).

L’examen des mycoses superficielles se fait en deux étapes, une première est l’examen direct au microscope qui permet de détecter la présence d’éléments mycéliens (filaments qui indiquent la présence de champignons) et de levures (Candida). Quel que soit le résultat de l’examen direct, le spécimen est soumis ensuite à une culture qui permet de confirmer ou pas la présence de champignons et levures potentiellement pathogènes.

Les champignons les plus souvent retrouvés sont le Candida albicans et certains champignons microscopiques transmis par les animaux (Microsporum, Trycophyton, Tricophoron, etc.). La nature de la mycose permet au professionnel de la santé (médecin, podiatre) d’appliquer le traitement approprié.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D. 

C