Skip to contentSkip to navigation
Mycoses superficielles – Examen Direct

Mycoses superficielles – Culture

Les mycoses superficielles sont des infections de la peau causées par des champignons et des levures. La présence de la majorité de ces champignons et levures est normale sur la peau. C’est leur prolifération excessive qui peut entraîner des lésions, le plus souvent bénignes, mais qui peuvent affecter la qualité de vie (démangeaisons, odeurs, apparence, etc.).

L’examen des mycoses superficielles se fait en deux étapes, une première est l’examen direct au microscope qui permet de détecter la présence d’éléments mycéliens (filaments qui indiquent la présence de champignons) et de levures (Candida). Quel que soit le résultat de l’examen direct, le spécimen est soumis ensuite à une culture qui permet de confirmer ou pas la présence de champignons et levures potentiellement pathogènes.

Les champignons les plus souvent retrouvés sont le Candida albicans et certains champignons microscopiques transmis par les animaux (Microsporum, Trycophyton, Tricophoron, etc.). La nature de la mycose permet au professionnel de la santé (médecin, podiatre) d’appliquer le traitement approprié.

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C