Skip to contentSkip to navigation

Je dors bien, donc je ne souffre sûrement pas d’apnée du sommeil.

C’est faux! Même si vous dormez toute la nuit sans vous réveiller, ce n’est pas un signe que vous ne souffrez pas d’apnée du sommeil. En fait, il s’écoule en moyenne plus de sept ans entre l’apparition du premier symptôme de l’apnée du sommeil et son diagnostic. C’est pourquoi 90 % des cas d’apnée du sommeil ne sont pas diagnostiqués alors qu’au Québec, une personne sur dix en souffrira au cours de sa vie!

Comme cette maladie entraîne des conséquences médicales et socioéconomiques importantes (dépression, diabète, perte de libido, impotence, maux de tête, épuisement), il est important de la détecter le plus tôt possible parce que les traitements offerts aujourd’hui peuvent prévenir les nombreuses complications.

Plusieurs fausses croyances entourent l’apnée du sommeil et son traitement. Parmi les plus tenaces, soulignons :

  • la croyance que l’apnée du sommeil est liée à l’obésité (faux! 40 % des gens qui en souffrent ne sont pas obèses)
  • qu’elle n’est présente que chez les hommes (pour la femme en ménopause, la prévalence est équivalente à celle des hommes)
  • qu’il suffit de maigrir pour la faire disparaître
  • que le traitement est coûteux (95 % des assurances couvrent l’achat de l’appareil de ventilation en pression positive continue)
  • qu’on ne peut porter de masque la nuit si l’on est claustrophobe (faux!) ou parce qu’il est trop bruyant (beaucoup moins que le ronflement!)

Si vous avez des questions sur l’apnée du sommeil, n’hésitez pas à nous contacter au 1 800 463-7674 ou à visiter notre site Web à biron.com

Si vous avez des questions ou désirez obtenir plus d’information, n’hésitez pas à contacter le service à la clientèle de Biron Groupe Santé au 1 800 463-7674.

Explorez la collection des Mythes aux faits chez Biron.