Skip to contentSkip to navigation

Santé A à Z  —  8 minutes

L’apnée du sommeil à l’heure de la COVID-19

27 avril 2020
Dr Pierre Mayer
Dr Pierre Mayer
Pneumologue - Directeur médical - Sommeil

Vous êtes nombreux à vous demander si votre traitement par pression positive continue (PPC) accroît les risques de transmission de la COVID-19 et si vous pouvez poursuivre votre traitement en toute sécurité.

Le Dr Pierre Mayer, pneumologue et directeur médical, Sommeil chez Biron, répond aux questions les plus courantes en s’inspirant notamment des ressources de l’American Academy of Sleep Medicine et de l’information diffusée à la clinique du sommeil du CHUM. Nous espérons que cette foire aux questions saura vous rassurer et vous éclairer quant aux meilleures pratiques d’utilisation des appareils à PPC en cette période de pandémie. Comme la situation évolue très rapidement, veuillez noter que les recommandations datent du 28 avril 2020. En aucun cas elles ne remplacent les conseils de votre médecin.

À lire aussi : Vivement le retour des déplacements après le confinement! Découvrez comment voyager avec son appareil à pression positive continue (PPC).

Des réponses aux questions courantes

Pourquoi existe-t-il des recommandations particulières pour les gens qui souffrent d’apnée du sommeil?

La COVID-19 se transmet principalement par gouttelettes. Lorsqu’on les expulse en respirant ou en toussant, ces gouttelettes se déplacent sur une distance pouvant atteindre deux mètres, d’où les consignes de distanciation sociale.

Les traitements par pression positive comportent des risques d’aérosolisation et de formation de microgouttelettes du virus. Autrement dit, le virus peut se disperser dans l’air par la valve expiratoire du masque qu’on ne doit surtout pas bloquer, car elle est nécessaire pour évacuer le gaz carbonique que nous expirons. Ces microgouttelettes, qui peuvent contenir des virus, sont susceptibles de se répandre plus loin dans la pièce et de rester plus longtemps en suspension dans l’air.

Si vous avez la COVID-19 et que vous utilisez ces traitements, le risque de transmission directe à votre entourage et de contamination des surfaces avoisinantes pourrait donc être accru. Par contre, cesser ou éviter d’entreprendre ces traitements comporte des risques attribuables à la somnolence (comme des risques d’incidents). Cela peut également aggraver la condition des patients atteints d’apnée obstructive du sommeil grave ou d’un syndrome d’hypoventilation nocturne.

Comment protéger mes proches

  • Pratiquez scrupuleusement les consignes de lavage des mains avant la manipulation du masque ainsi que les consignes d’hygiène du fabricant de l’appareil ;
  • Augmentez la fréquence de nettoyage des surfaces de tous les meubles et de tous les objets qui se trouvent dans la chambre ;
  • Si vous avez des symptômes ou avez reçu un diagnostic positif de COVID-19, faites chambre et salle de bain à part .

Puis-je attraper la COVID-19 par l’entremise de mon appareil à PPC?

Non, à moins qu’une personne ayant contracté la COVID-19 ait été à proximité de votre appareil, l’ait manipulé, ou ai manipulé votre masque. Si vous ne présentez aucun symptôme et n’avez pas été en contact avec une personne atteinte de la COVID-19, il est recommandé de poursuivre votre traitement. En cas d’inquiétude, communiquez avec votre médecin.

Est-ce que je cours un risque accru de contracter la COVID-19 parce que je souffre d’apnée du sommeil?

Aucune donnée ne suggère que l’apnée du sommeil augmente le risque de contracter la COVID-19. Parmi les personnes à risque de complications secondaires liées à la COVID-19 figure :

  • Les personnes âgées ;
  • Les personnes qui ont des problèmes de santé graves tels que : les maladies cardiaques, le diabète, les maladies pulmonaires et les maladies rénales ;
  • Les personnes qui ont un problème de santé ou qui prennent des médicaments qui affaiblissent le système immunitaire.

Je n’ai pas la COVID-19. Dois-je tout de même redoubler de vigilance en matière d’hygiène quand j’utilise mon appareil à PPC?

Il est très important de se laver les mains avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes avant la manipulation du masque. De plus, vous devez continuer de suivre les consignes d’hygiène fournies par le fabricant de votre appareil.

Je m’apprêtais à entreprendre un traitement PPC. Est-ce plus sage de le reporter?

Il est possible d’entreprendre un traitement en toute sécurité grâce aux mesures de distanciation mises en place par les fournisseurs de service comme Biron, incluant la téléconsultation et la livraison à domicile sans contact. Il est toutefois recommandé de demander à votre médecin s’il est urgent d’entreprendre votre traitement dès maintenant ou si vous pouvez le reporter en toute sécurité.

J’ai des symptômes ou j’ai reçu un diagnostic positif de COVID-19. Quelles précautions dois-je prendre quand j’utilise mon appareil à PPC?

Continuez à utiliser l’appareil, mais à condition que vous dormiez seul dans une chambre pendant toute la durée de la maladie, soit au moins 14 jours, dont 48 heures sans présenter de symptômes.

Tous les jours, nettoyez les surfaces de tous les meubles et de tous les objets qui se trouvent dans la chambre : tables de chevet, bureaux, lampes, etc. Il est très important de se laver les mains avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes avant la manipulation du masque. Vous devez également continuer de suivre les consignes d’hygiène fournies par le fabricant de votre appareil.

Idéalement, utilisez une salle de bain différente du reste de la maisonnée et nettoyez-la soigneusement tous les jours.

Si vous ne pouvez appliquer ces mesures de précaution, il est conseillé de demander à votre médecin s’il y a d’autres traitements possibles ou s’il est sécuritaire de suspendre temporairement votre traitement.

Si j’ai la COVID-19, mon appareil à PPC m’aidera-t-il à respirer ou risque-t-il plutôt d’aggraver mes symptômes?

Il est improbable que le traitement PPC puisse aggraver les symptômes de la COVID-19. Toutefois, votre appareil à PPC risque de projeter les gouttelettes infectieuses plus loin que si vous respiriez sans appareil et d’exposer vos proches à un risque accru de contracter la maladie. Parlez à votre médecin des alternatives de traitement de l’apnée du sommeil qui s’offrent à vous si vous ne pouvez pas dormir seul dans votre chambre.

Si je contracte la COVID-19, comment dois-je nettoyer et désinfecter mon masque et mes tubulures PPC?

Vous devez nettoyer et désinfecter votre appareil médical selon les instructions du fabricant. Consultez notamment celles de ResMed et de Philips. Sur la plateforme AMI, les clients de Biron trouveront des vidéos explicatives pour l’entretien de leur appareil.

En règle générale, il faut nettoyer régulièrement les masques et les tubulures PPC à l’eau et au savon. Il est clairement établi qu’un nettoyage supplémentaire n’est pas requis en raison de la COVID-19. L’enveloppe du virus qui cause la COVID-19 est détruite par le savon, ce qui neutralise le virus.

On recommande également de nettoyer et de désinfecter les surfaces fréquemment touchées dans votre foyer, notamment les interrupteurs, les poignées et les meubles autour de votre appareil.

Je ne trouve plus d’eau distillée dans ma région. Avec quoi puis-je remplir le réservoir de mon humidificateur?

Il est recommandé d’utiliser de l’eau distillée pour optimiser le fonctionnement de votre humidificateur et éviter la formation de dépôts calcaires blanchâtres. Comme cette eau est pratiquement exempte de minéraux, elle en prévient l’accumulation dans le réservoir de l’humidificateur. Cela dit, vous pouvez tout de même utiliser de l’eau du robinet ou en bouteille. Cela n’endommagera pas votre appareil à court terme et ne posera aucun risque pour votre santé. Assurez-vous de nettoyer l’humidificateur plus soigneusement pour éviter que des minéraux ne s’accumulent dans le réservoir. Toutefois, sachez que l’utilisation régulière d’eau non déminéralisée ou non distillée pourrait user prématurément la chambre humidificatrice.

À lire aussi : Vaccin contre la COVID-19 : pourquoi est-ce si long?

Une communauté d’entraide active

Vous suivez un traitement avec Biron? Profitez de la plateforme en ligne AMI pour partager votre expérience, exprimer vos préoccupations ou trouver réponses à vos questions. AMI, c’est notamment un forum de discussion où les patients peuvent échanger et où nos inhalothérapeutes formés en soins du sommeil demeurent présents pour vous aider!

Consultations à distance

Ce n’est pas parce que le Québec est « sur pause » en raison de la pandémie que les problèmes d’apnée du sommeil le sont aussi! Nous devons continuer d’accompagner chacun de nos patients malgré le confinement. Nos services de téléconsultation et notre boutique en ligne vous permettent d’accéder à la richesse de notre expertise dans le confort de votre foyer en toute sécurité.

À lire aussi : Comment l’utilisation d’un téléphone intelligent influe-t-elle sur mon sommeil?

Pour du soutien professionnel, nous sommes là pour vous aider.

Nous offrons des services qui peuvent aider votre médecin à diagnostiquer les troubles du sommeil et à déterminer le traitement approprié.

Si vous avez des questions ou désirez obtenir plus d’information, n’hésitez pas à joindre le service à la clientèle de Biron Groupe Santé au 1 833 590-2713.