Skip to contentSkip to navigation
Santé A à Z — 8 min

Conseils pour la rentrée: composer avec un sac à dos lourd

06 septembre 2019
Équipe Biron
info@biron.com

Avec le kinésiologue Hugo LeBire, spécialiste de la santé et de la mise en forme chez Biron Santé au travail et Raymond Lepage, conseiller scientifique sénior .

Avec la rentrée scolaire, les parents peuvent s’inquiéter de voir leur enfant transporter un sac à dos rempli de livres et se demander quels seront les effets à long terme.

Pour éviter les maux de dos, on doit d’abord faire preuve de bon sens. La prévention et l’éducation devraient remplacer tout traitement. On ne saurait trop vous encourager à être sur le dos de votre enfant pour qu’il protège le sien ! Il est intéressant de noter qu’on réglemente davantage ce que les enfants peuvent porter sur le terrain de sport (comme de lourds bâtons de golf) que ce qu’ils transportent chaque jour dans leur sac d’école. Voici quelques conseils pour éviter que votre enfant ait des problèmes à long terme.

Achetez le bon sac

Choisissez un sac avec des bretelles plus larges et une attache au niveau du sternum pour éviter que le sac ne glisse au bas du dos. Ne vous fiez pas seulement à l’apparence et ne le laissez pas prendre celui qui a l’air le plus cool ! J’ai acheté à ma fille un sac avec une poignée extensible et des roues, comme une valise de cabine. Lorsque le sac est lourd ou qu’elle doit marcher plus longtemps, elle étire simplement la poignée et roule son sac.

Apprenez-lui à organiser son sac

Les principes de répartition du poids s’appliquent autant au sac d’école qu’au sac de randonnée. Apprenez à votre enfant à ne pas déposer les articles dans le sac n’importe comment, mais plutôt à placer les objets lourds près du corps et au fond du sac.

Enseignez-lui la bonne technique pour lever le sac

Généralement, un enfant soulève son sac directement du plancher et le place sur son dos en se tournant. Cela signifie une rotation en flexion qui augmente les chances de se blesser. Demandez-lui plutôt de se placer face au sac et, en pliant les genoux, de lever le sac sur un bureau. Ensuite, après un demi-tour, il peut mettre le sac sur son dos sans la dangereuse rotation.

La science derrière le sac

Des études récentes confirment les inquiétudes concernant le poids des sacs à dos et ses liens avec les maux de dos dont souffrent les enfants et les adolescents. Selon une étude américaine sur le poids des sacs à dos menée en 2002 auprès de 345 élèves de la 5e à la 8e année [1], la moitié des élèves portaient une charge supérieure à 15 % de leur poids. Ce chiffre atteignait 21 % chez les élèves de 6e année. Selon une autre étude américaine réalisée en 2003, les sacs lourds pourraient expliquer l’augmentation considérable de la prévalence des maux de dos, qui passe de moins de 10 % chez les préadolescents à 50 % chez les 15-16 ans. Cette étude semble indiquer que l’utilisation d’un sac à dos et la charge étaient indépendamment associées aux maux de dos. Elle a également montré que les femmes avaient tendance à souffrir davantage de maux de dos et que le poids corporel était également un facteur clé [2].

Poids idéal

Ces premières études ont mené à l’élaboration d’une recommandation générale préconisant que le poids du sac à dos soit de moins de 10 % du poids corporel [3]. En d’autres termes, pour un élève canadien type de 5e année pesant 34 kg, la recherche suggérait que le poids combiné du sac à dos et de son contenu ne devrait jamais dépasser 3,4 kg. Cependant, de nombreuses études publiées depuis remettent en question cette simple relation entre le poids du sac et les maux de dos. En 2018, une méta-analyse de 69 études différentes, couvrant 72 627 élèves, n’a pas permis de confirmer l’existence d’un lien entre sacs à dos lourds et maux de dos. Curieusement, il semble y avoir une relation entre les maux de dos et la « perception » du poids du sac. Ainsi, un enfant qui n’aime pas l’école aura souvent tendance à trouver son sac trop lourd [4].

Autres facteurs

Au-delà du poids corporel, il y a d’autres facteurs à considérer, y compris la taille, la posture et le mode de vie (activité physique, sommeil, etc.) de l’enfant. Dans plusieurs cas, la détresse et d’autres troubles psychologiques (fatigue, manque d’intérêt pour l’école, etc.) semblent plus importants que le poids du sac à dos [5].

Néanmoins, même si le poids d’un sac à dos n’est pas la principale cause de maux de dos chez les enfants, il s’agit très probablement d’un facteur aggravant qui mérite d’être considéré. Un sac bien conçu et bien ajusté devrait alléger une partie de la tension.

  1. Goodgold, Shelley, Moira Corcoran, Diana Gamache, Jennifer Gillis, Jennifer Guérin et Jennifer Quinn Coyle, « Backpack Use in Children », Pediatric Physical Therapy, vol. 14, no 3, 2002, p. 122-131. https://doi.org/10.1097/00001577-200214030-00002.
  2. Sheir-Neiss, Geraldine I., Richard W. Kruse, Tariq Rahman, Lisa P. Jacobson et Jennifer A. Pelli, « The Association of Backpack Use and Back Pain in Adolescents », Spine, vol. 28, no 9, 2003, p. 922-930. https://doi.org/10.1097/01.brs.0000058725.18067.f7.
  3. Mackenzie, William G., Jayanth S. Sampath, Richard W. Kruse et Geraldine J. Sheir-Neiss, « Backpacks in Children », Clinical Orthopaedics and Related Research, vol. 409, 2003, p. 78-84. https://doi.org/10.1097/01.blo.0000058884.03274.d9.
  4. Yamato, Tiê Parma, Chris G Maher, Adrian C Traeger, Christopher M Wiliams et Steve J Kamper, « Do Schoolbags Cause Back Pain in Children and Adolescents? A Systematic Review », British Journal of Sports Medicine, vol. 52, no 19, février 2018, p. 1241-1245. https://doi.org/10.1136/bjsports-2017-098927.
  5. Kamper, Steven J., Tie Parma Yamato et Christopher M. Williams, « The Prevalence, Risk Factors, Prognosis and Treatment for Back Pain in Children and Adolescents: An Overview of Systematic Reviews », Best Practice & Research Clinical Rheumatology, vol. 30, no 6, 2016, p. 1021-1036. https://doi.org/10.1016/j.berh.2017.04.003. OpenUrl

Lectures recommandées